La science écologique peut-elle avoir un pouvoir de gouvernance ?

Les scientifiques ont une responsabilité de premier plan dans la visibilité du global et du long terme. Certes, certains d’entre eux croient détenir la vérité et abusent de leur respectabilité. Il y en a même qui croient que le progrès technique remplacera la nature. Néanmoins, tout bien considéré, on y trouve les gens les plus sensibles au long terme, et aussi les personnes les moins intéressées financièrement.
Leur rôle est primordial parce qu’ils ont connaissance de choses que le citoyen ne voit pas.
Continuer la lecture

Publié dans Economie, Environnement, Philosophie | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Combien coûte la nature ?

Qui va payer la transition ? Est-ce la bonne question ? En tout cas elle est le cadre de la plupart des débats politiques ou économiques animés par les journalistes dans les médias de grande diffusion. Or prendre le problème de la planète de cette façon est un biais formidable. Cela ramène ce qui est souhaitable à ce que l’économie déclare possible. Et on retombe dans les ornières bien connues du tout économique où la nature ne vaut qu’à la hauteur de l’argent qu’on est prêt à y consacrer vis à vis d’autres biens et services.
Jusqu’à présent, depuis que le 20ème siècle a pris conscience des fragilités écologiques, cette philosophie n’a rien donné. Que des aggravations.
Continuer la lecture

Publié dans Economie, Environnement | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Le hasard qui descend et le hasard qui monte

Année 1770, point culminant de l’Ancien Régime. Aux sommets de la philosophie et des mathématiques, Kant et Euler vont vers la gloire.
L’époque bouillonne de penseurs originaux et dissidents, Hume, Adam Smith, Voltaire, Rousseau, d’Alembert, Diderot porteurs d’interrogations nouvelles.
Lavoisier a 27 ans, Lagrange 34,
Louis XVI n’est pas encore sur le trône. Continuer la lecture

Publié dans Mathématiques, Philosophie | Marqué avec , , | Un commentaire

Pourquoi je quitte le conseil scientifique de la Fondation créée par Nicolas Hulot

J’ai mis en ligne ce billet 10 semaines avant la démission de Nicolas Hulot du gouvernement. Je ne voulais pas servir de caution scientifique à une politique de promesses vagues, à l’ambiguïté de la parole habile qui répond à tout.
Nicolas Hulot a annoncé  mardi 28 août 2018 sa démission. Le moment est bien choisi. Du coup il retourne l’interprétation de son passage au gouvernement. Il devient quelqu’un qui a tenté réellement d’agir et qui n’y est pas parvenu. Je crois que les vagues de ce pavé seront bénéfiques.
Je laisse ce billet tel qu’il était, il prend  une signification différente maintenant, qui dépendra de ce qui se passera vraiment.
Continuer la lecture

Publié dans Economie, Environnement, Philosophie | Marqué avec , , , , , , , | 3 commentaires

Aimer les lois

« Quand un mot comprend deux consonnes consécutives, il double parfois la première, il ne double jamais la seconde : il siffle, il mettra… »

« Les mots commençant par dif prennent deux F. Ceux commençant par def n’en prennent qu’un : différence, déférence, déformation, difforme… »
Continuer la lecture

Publié dans Economie, Environnement, Mathématiques, Philosophie | Marqué avec , , , , , , , , | 4 commentaires

Prétendre ou entendre ?

Mon essai paru aux éditions ISTE sous le titre Science nomologique et science interprétative, connaissance de l’environnement (janvier 2018) est une réflexion sur la construction du savoir qu’on appelle la science, c’est-à-dire se soumettant à une exigence de validité collective. Je donne ici un aperçu de l’argument. Continuer la lecture

Publié dans Economie, Environnement, Philosophie | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

Deux visions des mathématiques : Saliou Touré et Jean-Pierre Changeux

La nomination de Stanislas Dehaene à la présidence du Conseil Scientifique de l’Education Nationale et l’article élogieux paru dans le journal Le Monde à cette occasion sur la boîte à outil fournie par les neurosciences aux enseignants relance un débat qui ne date pas d’hier concernant la pédagogie et les moyens financiers. A cet égard ajouter à ces discussions une référence insistante aux sciences cognitives en tant que supports didactiques n’est pas anodin parce que le terme même de science laisse entendre que tous les scientifiques sont d’accord sur la signification des expériences et sur le discours plein de promesses qui entoure certains de ces travaux[1]. Et l’habit de science peut faire croire à une procédure objective à l’abri des reconductions sociales. Continuer la lecture

Publié dans Mathématiques, Psychanalyse | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Le « contrat de sublimation »

Les mathématiques se font avec des idées. imagecontrat1

Si vous êtes partisan du « concret », adepte des philosophies du « on n’a pas besoin de », telles que les néo-positivistes d’un côté, les pragmatistes de l’autre, ont tenté de les construire, alors vous devez aussi renoncer à l’essentiel des mathématiques.

Publié dans Economie, Mathématiques, Philosophie | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

A partir de Freud et Lacan sur le beau

Arsinoe2
Apparemment Freud ne savait pas tellement quoi dire de la beauté. Il traite de la sublimation, également du narcissisme mais ne fait pas de la beauté un thème en soi de la théorie analytique. Dans Malaise dans la civilisation, il expose que, pour l’essentiel, la création artistique et les mécanismes de la beauté échappent à la psychanalyse. Celle-ci est impuissante à juger de la qualité d’une œuvre et à comprendre sa création. Continuer la lecture

Publié dans Mathématiques, Psychanalyse | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pages récentes de ce blog

Sagesse des divinités spécialiséessireneBenet
Deux façons de transmettre les savoirs. Permanence et continuité des préoccupations locales. (voir aussi le cas des lacs-maars dans Penser l’éventuel Quae p188)

Aux origines de la science nomologique, d’après Michel Foucault
La connaissance comme défi lancé aux autres ou à la nature. La science sous condition d’une sanction ultérieure.

Science et religion : Russell vs Boutroux
Deux auteurs sur le même thème. Visions opposées mais finalement similaires : une science où l’interprétation est absente.
Stahl_Georg_Ernst
Le phlogistique
Un parcours en chimie du 18ème siècle

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire